samedi 11 février 2017

La BD est dans le pré

Un festival à coté de Marmande

une affiche d'Icar

les photos de sud-ouest :


2 commentaires:

Elouarn a dit…

Une centaine de jeunes s’éveillent à la BD
Publié dans sud-ouest le 11/02/2017 par Patrick Parage

Jeudi après-midi, en ouverture de la quatrième édition du festival La BD est dans le pré, les écoliers des deux classes de CE2-CM1 et de CM1-CM2 de l’école élémentaire ont rencontré Louise Joor, auteur et illustratrice de bandes dessinées. Cette dernière a écrit les deux albums Neska et Kanopé aux éditions Delcourt.

En amont de cette rencontre, la centaine d’écoliers des quatre classes de l’école primaire a pu mener à terme un long projet coopératif de publication de la deuxième édition de leur album. Ils ont d’ailleurs comparé leur album à ceux de Louise Joor. « Écrire pour être lu » prend sous cette forme tout son sens dans la finalité pour les écoliers.

Avec la participation de l’association des parents d’élèves, les écoliers tiendront un stand de vente de leur album aujourd’hui et demain dans la salle du parc des sports. Le festival La BD est dans le pré est un espace de culture vivante où s’épanouissent les écoliers fourquais.

Elouarn a dit…

BD : trois albums primés, un autre s’est arraché
Publié dans sud-ouest le 12/02/2017 par camille de lapoyade

Le prix Jacarbo du festival La BD est dans le pré a été décerné à L’odeur des garçons affamés, de Peeters et Phang.

Le stand de Louise Joor n’a pas désempli de la journée

La BD est dans le pré, cette année, c’est un autre monde. À peine les portes de la salle polyvalente de Fourques-sur-Garonne poussées, on croise le Joker et Harley Quinn, Pikachu, des personnages de Flash, Games of Thrones et, bien entendu, tout un tas de protagonistes de Star Wars, toutes époques confondues, avec Dark Vador en guest star. Bienvenue dans l’univers de la science-fiction, thème de cette quatrième édition. Pour présider le jury qui a dû départager les sept albums en compétition, l’équipe du festival n’a pas eu à tergiverser trop longtemps puisque Pierre...