mardi 19 mai 2015

Les figurines ont la cote

Sud ouest par Philippe Belhache

Collectionneur acharné, Christian Mallet a fondé les éditions Cote-a-Cas, axées sur le recensement et la cotation des produits dérivés des univers BD et ciné.

C'est fait en quoi ? En plastique ? » Christian Mallet sourit. Cette question, il n'a cessé de l'entendre au long du Bordeaux Geek Festival (BGF), ce week-end au Parc des expositions de Bordeaux, reprenant, expliquant, accueillant cette curiosité, communiquant sa passion, entre figurines et sculptures, pour les produits dérivés des univers de la culture geek. « Star Wars », « Harry Potter », « Le Seigneur des anneaux », « Avengers », « Avatar »… Toutes les grandes sagas étaient représentées pour cette ProDer Expo, un des clous de la première édition du BGF. Pour Christian Mallet, irremplaçable vitrine pour sa maison d'édition, passion devenue profession.
À l'origine de tout ? Un vide, une absence, celle d'une rubrique consacrée aux figurines et autres produits dérivés des univers de BD au sein de ce qui reste la bible des collectionneurs, « Trésors de la bande dessinée » (1), ouvrage recensant les cotes des éditions originales d'albums. « Nous étions nombreux à regretter ce manque, se souvient Christian Mallet. Nous nous sommes décidés à le combler nous-mêmes. »

La BD en 3D
Pour celui qui exerçait ses talents au sein d'un cabinet d'architecture, commence alors un travail de fourmi, recensement des séries limitées et pièces parfois uniques réalisées par les grandes signatures du moment, Attakus, Pixie ou Leblond- Delienne. Les cotes étaient mises en ligne (2), alimentant le débat des passionnés.
Le bénévolat est alors la norme. Mais comment devient-on éditeur ? La volonté de passer à la vitesse supérieure avec la mise sur le marché d'un catalogue de produits dérivés accompagnés de leurs indispensables cotes. Une remise en question professionnelle, plus subie que voulue, qui a emporté la décision. Le premier ouvrage, consacré au « Para BD », voit le jour en 2012 sous couvert d'une association. La suite s'inscrit dans une démarche de professionnalisation. Le deuxième tome du CaC3D, consacré au cinéma de genre, édité en 2013, suivi l'année d'après d'un ouvrage recensant les produits dérivés des « comics », essentiellement des superhéros Marvel et DC.

Aucun commentaire: