jeudi 15 janvier 2015

Déjeuner sous l'herbe

Winshluss propose pour la vitrine place du Parlement, une parodie au vitriol du Déjeuner sur l’herbe, célèbre tableau d’Edouard Manet.

Réalisée en 1863, la toile fit scandale à l’époque, tant pour son style et sa facture, en rupture avec les codes académiques, que pour la désinvolture de la femme nue assise impudemment entre deux hommes vêtus.
Avec Le déjeuner sur l’herbe, Edouard Manet revendiquait l’héritage moderne des maîtres de la Renaissance. A leur tour Pablo Picasso, Alain Jacquet, ou encore Rip Hopkins ont rendu hommage à ce tableau ancré dans l’histoire de l’art occidental.

Quoi de plus naturel pour Winshluss que de reprendre la composition de Manet, avec toutes les singularités propres à son univers. Humour macabre et grinçant, parodie amusante ou édifiante, aucun des personnages ne sort indemne de ce jeu de massacre incendiaire. Dans un paysage post-apocalyptique surgissent les créatures, à l’instar de cette baigneuse transformée en monstre des marais. Les espèces extrêmophiles ou panchroniques grouillent, se repaissent d’un monde en ruine. Représentation exacerbée des aspects primitifs de l’espèce humaine, débarrassés de tous les codes de la civilisation servant à restreindre et contrôler les pulsions, les zombies se languissent et règnent désormais en maître.
Entre pure satire et intention transgressive, cette déflagration esthétique, dynamitée par le trait expressionniste de Winshluss, est si extrême qu’elle en devient hilarante. Grâce à une mise en scène comico-macabre de la mort, de la décrépitude du corps et du chaos social, Winshluss déconditionne les offusqués, apprivoise nos craintes, et nous permet d’en ricaner.

du 15 janvier au 1 mars 2015
vernissage jeudi 15 janvier à 18h

Œuvre produite par Zébra3 et réalisée dans ses ateliers.

Aucun commentaire: